Pas de grosse équipe marketing ni même de gourou de la communication juste un petit atelier de design horloger qui aime faire les choses sérieusement en s’amusant.

Pourquoi tant
de mystère?

Ces dernières semaines, nous vous avons parlé de notre démarche et des fondements que nous aimerions donner à notre marque. Dans le précédent Volet, nous vous avons dévoilé notre premier design et aujourd’hui c’est à notre tour de sortir de l’ombre. Alors pourquoi tant de mystère? La raison la plus politiquement correcte et la plus majestueuse est que nous voulions mettre l’accent sur la démarche et le produit sans que le “qui” n’influence le jugement. L’autre raison, vous l’avez compris, était d’attiser la curiosité. Indépendamment du fait qu’un projet soit bon ou pas, il est aujourd’hui devenu très difficile d’attirer l’attention dans notre univers de sur-communication. Il faut soit un gros budget soit faire les choses différemment. A défaut de budget, nous avons cherché à prendre le contre-pied des règles établies tant dans la démarche que dans la communication. Pour certains c’est devenu une vraie obsession de nous démasquer et quelques-uns y sont même parvenus, bravo à eux 😉 J’en profite pour tous vous remercier pour votre soutien et pour vos dizaines de messages quotidiens. A l’heure où j’écris ces phrases, ce sont plus de 3’500 personnes qui se sont inscrites et notre site enregistre plus de 25’000 visites et 45’000 vues mensuelles.

8221

Personnes inscrites

48425

Visites mensuelles

65780

Vues mensuelles

Bon alors,
qui est derrière tout ça?

Certains se sont imaginés que l’équipe était constituée de 15 personnes, d’autre pensaient que Maximilian Büsser ou en encore Vincent Perriard étaient derrière tout ça (flatteur pour nous) mais en fait non, le Goldgena Project est animé par un petit atelier de design horloger nommé cosanova et composé aujourd’hui de 3 personnes. Fondé en 2005 par le designer Claudio D’Amore, l’atelier est basé dans le cœur de l’horlogerie suisse à Lausanne, non loin de Genève.

LE FONDATEUR,
CLAUDIO D’AMORE

Né en Suisse de parents italiens, Claudio D’Amore (40 ans) obtient en 2000 un diplôme de designer HES à l’ECAL (école de design de Lausanne). Il s’envole ensuite vers Londres pour travailler avec Ross Lovegrove, le célèbre designer londonien où il collabore au design de plusieurs montres pour Tag Heuer (V4, Carrera Calibre 360, Golf Watch). De retour en Suisse en 2005, il fonde cosanova.

« J’aime l’horlogerie parce qu’elle est merveilleusement inutile. Les nouvelles technologies deviennent chaque jour plus performantes et nous permettent d’aller toujours plus vite. En étant connectés en permanence on se déconnecte de soi-même. Aujourd’hui, le vrai luxe c’est le privilège de pouvoir prendre un instant pour soi et réussir à s’émerveiller des petites choses du quotidien. En ce sens, contempler la magie d’un mouvement mécanique représente le summum du luxe. » Claudio D’Amore

NOTRE ÉTAT D’ESPRIT

Toujours tout remettre en question. Ne jamais dire jamais. Créativité folle et rigueur absolue. Perfectionnistes… Parfois un peu trop.

CLAUDIO-2

CLAUDIO

Designer et fondateur

Aime les balades en forêt, le tennis et la cuisine vietnamienne.
N’aime pas les chiens qui aboient, les yaourts allégés et les pneus crevés.

KEVIN-2

KEVIN

Graphiste

Aime les voyages, les mangas et le volley.
N’aime pas les gens qui parlent au cinéma et les emballages à ouverture facile qui n’ont de facile que le nom.

GAELLE-2

GAELLE

Designer

Aime lire des polars, les balistos verts et les animaux.
N’aime pas les fruits de mer, le orange et ceux qui jettent leurs mégots par terre

TALENTS EXTERNES

Le Goldgena Project est orchestré et réalisé majoritairement en interne par l’équipe cosanova mais des talents externes nous accompagnent ponctuellement dans cette belle aventure. Merci à Loïc Hilaire pour la modélisation et les rendus 3D et à Eliezer Castillo qui a réalisé les 3 petites animations de notre Phase 1.
Retrouvez les détails de l’équipe sur notre page TEAM. Envie de nous rejoindre?

Exemples de travaux réalisés
pour les marques horlogères

En un peu plus de 11 ans, l’atelier cosanova a eu l’honneur de collaborer avec une quarantaine de marques horlogères comme Tag Heuer, Parmigiani, Montblanc, Oris, Eberhard ou encore Hautlence. Voici quelques exemples de travaux.

COSANOVA1
COSANOVA2
COSANOVA3
COSANOVA4
COSANOVA5

Du design horloger oui,
mais pas seulement

Le design de garde-temps est une discipline très particulière qui nécessite beaucoup de pratique pour parvenir à maitriser ses multiples facettes. Dans un secteur où tout a été fait et refait il est important de chercher de l’inspiration ailleurs. L’horlogerie est notre spécialité et notre passion mais en parallèle nous avons créé, il y a quelques années, la marque KOSHA qui a été une source d’inspiration et un terrain d’expérimentation très enrichissant. KOSHA insuffle de la joie, de la poésie et de la magie dans l’ordinaire. www.kosha.ch

KOSHA1
KOSHA2
KOSHA3
KOSHA4
KOSHA5

Pourquoi lancer
notre marque maintenant?

C’est la crise mais c’est justement dans ces situations délicates que des opportunités apparaissent. Notre projet est né avec la question suivante : Y-a-t-il une façon de faire les choses différemment? C’est en fait le meilleur moment pour lancer un projet comme le nôtre car il propose des alternatives en adéquation avec le contexte économique actuel et il tire profit de la puissance communautaire grandissante.

N’est-il pas risqué de critiquer l’industrie horlogère de la part d’une entreprise qui y travaille ?

Bien sûr, parler des règles établies en pointant les dysfonctionnements et en proposant des alternatives ne plaît pas à tout le monde. D’ailleurs, nous avons reçu des messages très critiques et même des injures. Mais je pense que ces questionnements sont nécessaires et sains si on envisage sérieusement de lancer une énième marque horlogère dans cet univers saturé. Nous croyions en notre projet et énormément de personnes nous ont communiqué leur enthousiasme et leur soutien. Nous ne cherchons pas l’unanimité mais le débat constructif. Il se peut que quelques clients nous tournent le dos mais ça ne nous empêchera pas d’avancer. Nous avons déjà un fabricant qui a préféré ne pas rentrer en matière par peur de froisser certains de ses clients “swiss made”. Pour la même raison, plusieurs journalistes nous ont indiqué ne pas vouloir parler de notre projet. J’en profite pour remercier Grégory Pons qui fait partie de ceux qui n’ont pas froid aux yeux et qui nous a soutenu dès le début.

PRÉCOMMANDEZ VOTRE CODE41

Les précommandes pour le 2ème lot de production sont maintenant ouvertes. (Livraison juillet/août)

PRÉCOMMANDER MAINTENANT

44 Commentaires sur “QUI EST DERRIÈRE LE GOLDGENA PROJECT?

  1. Jack says:

    Oui si il y a des opportunités d’investir ça m’intéresse également. Je cherche un projet comme celui-ci depuis longtemps. Au plaisir d’en parler avec vous.

    • Claudio says:

      Bonjour, merci pour votre intérêt mais pour le moment nous ne cherchons pas d’investisseurs. Nous voulons financer notre projet par le crowdfunding. Car si notre campagne de crowdfunding est un succès ça voudra dire que nous avons réussi à créer une communauté qui croit en nous et qui aura valider le projet en le soutenant.

    • Claudio says:

      Well for the moment we are not looking for investors. We want to fund our project through crowdfunding… If we succeed our crowdfunding campaign it will give us the money we need of course but more important we will have succeeded in creating a community that believes in us.

  2. Jeff says:

    You’ve made a very good start. But I think you will need some more people to really succeed. Sales people, communication, logistic,… a brand is a big thing and needs to be well managed. A good product is not enough… but it’s a good start!

    • Claudio says:

      Yes definetly! We need more people. in our team section there is a contact form and we have received already dozens of propositions. If everything goes well with our crowdfunding we will get people in as soon as we are funded.

  3. Stan says:

    Bravo, je travaille dans l’horlogerie Suisse depuis longtemps et CEO d’une marque bien établie (dire le nom me mettrait dans une position délicate) et je suis convaincu que votre projet est la route à suivre pour toute l’horlogerie suisse! Nous devrions être les premiers à rejoindre votre label TTO… j’y réfléchis sérieusement! A bientôt.

  4. Jean-Marc says:

    C’est très intéressant de savoir qui se cachait derrière ce projet révolutionnaire. Comme beaucoup je m’étais imaginé un grande équipe et des moyens conséquents aux vues de la qualité de ce que vous avez présenté… Je suis impressionné. J’aimerais d’ailleurs pouvoir parler avec vous d’un projet dans lequel votre vision avant-gardiste nous serait très utile!

  5. Denis H says:

    Un grand bravo pour votre projet. J’imagine que vous ne vous faites pas que des amis! Mais en l’occurrence je pense que vous faite du bien au Swiss Made en dénonçant son manque de clarté. Les gens ne sont pas dupes et cette tromperie représente une bombe à retardement qu’il faut désamorcer… et c’est ce que vous faites avec ce Label TTO… la transparence est la seule alternative!

  6. Keith Williamson says:

    I was not taken by this at first glance.Then I was given a link to see where my swiss watches are made.
    I am really looking forward to taking the trip with this product and I hope it is a resounding success.

  7. Tromeur says:

    un peu crispé, au départ de votre aventure, par votre communication presque outrancière vis-à-vis de votre industrie, j’y adhère depuis que le volet techniques / coût de revient / sondage est apparu.
    Votre projet est désormais plus compréhensible et en tout cas, recueille mon adhésion. Félicitation déjà pour le « predesign » présenté, et plus globalement par votre touche graphique très séduisante et la qualité de votre communication !
    Bonne chance aussi … 🙂
    Ronan Tromeur (sur LinkedIn / Viadeo)

    • Claudio says:

      Merci Ronan, oui notre démarche par rapport au Swiss Made a fait du bruit mais je pense que c’est ce qu’il faut. Les gens ne sont pas stupides et aujourd’hui le consommateur s’informe et lorsqu’il découvre la réalité on le perd à vie! Il faut réagir. La transparence nous semble la route à suivre.

  8. matt76 says:

    Really nice concept, and the design is stunning! It’s a shame we need to wait until next year to have it on the wrist! Good luck cowboys!

  9. carlo says:

    Hormis la démarche que je trouve sensationnelle et le design très prometteur, je trouve très agréable de découvrir chaque 2 semaines un nouvel épisode et j’aime particulièrement l’idée d’être dans les entrailles de la création d’une marque, de voir comment tout ça se passe, car d’habitude on nous sert un produit fini et une tonne de marketing comme on nourrirait du bétail. Du coup les semaines qui viennent risquent d’être palpitantes. Juste un bémol, vous avez pensé à changer le nom?

  10. Jeff89 says:

    You are amazing, so it’s « only » the 3 of you? I thougth like a lot of other people that it was a big marketing company behind. You are kings, well done!

  11. Marc says:

    C’est vrai qu’il faut faire attention au « zapping » car les gens se lassent si il y a trop à lire mais en réalité votre démarche va bien plus loin que le simple teasing puisque vous proposer de partager la création d’une marque et ça, ça se fait pas en quelques jours. DOnc c’est sûr vous risquez de perdre quelques personnes sur le chemin si c’est trop long mais les meilleurs resteront ;-)Mois je vous suis, il faudrait être bête de manquer la « révolution horlogère » 🙂

  12. Steve says:

    Bravo, vous avez du talent! Le plus remarquable c’est que finalement votre art c’est le design de produit et pas la communication. Côté produit c’est très bien parti et je me réjouis de voir la suite!

  13. couloupops says:

    Bonjour,
    Je suis (suivre) avec curiosité votre sympathique démarche depuis le début. Mais méfiez-vous du bavardage. On se lasse très vite. Apprenez à être très bref et concis. Allez à l’essentiel. On est dans l’erre du zapping (à tord peut-être!). Si on était déçu au énième épisode ce serait une catastrophe pour vous, un désespoir pour tous.
    Le teasing est un art fin et délicat. C’est du design !
    Bonne chance et bonne continuation.

    • Claudio says:

      Bonjour, désolé pour ma réponse tardive… on est un peu débordé. Vous avez raison parfois on allonge un peu trop. C’est vrai on a démarré avec du teasing mais maintenant, depuis la phase 2, on est dans une démarche de partage du processus de développement comme si la communauté était dans le coeur de la marque… et c’est un rythme plus lent. Mais on va essayer de le garder intéressant et excitant 🙂 J’espère que vous serez avec nous à l’aboutissement.

  14. Kevin says:

    Bonjour,

    Bravo pour votre persévérance. On en manque un peu, dans ce monde, ces derniers temps.

    Je vous suis depuis le début, avec un certain plaisir (ou plaisir certain, c’est selon ?) à chaque fois que vous sortez un nouvel article.

    J’espère pouvoir, quand vos collections seront en vente, compter parmi vos clients, et, profiter de ce « coup de latte dans la fourmilière ».

    On se dit au 15 juin, d’ici là, ne lâchez rien, je compte sur vous.

    Cordialement,
    Kevin alias « Razia ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.