Une montre labellisée Swiss made peut avoir la quasi-totalité de ses composants provenant d’Asie. Nous avons décidé de fabriquer nos montres sous le signe de la transparence et avons créé le Label TTO, Total Transparency on Origin.

Le Swiss Made
selon la loi Swissness

Selon la loi Swissness actuelle, est considérée comme swiss made la montre :

  1. Dont le mouvement est suisse, c’est-à-dire :
    Qui a été assemblé en Suisse,
    Qui a été contrôlé par le fabricant en Suisse, et
    Qui est de fabrication suisse pour 50 % au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives, mais sans le coût de l’assemblage;
  2. Dont le mouvement est emboîté en Suisse ; et
  3. Dont le contrôle final par le fabricant a lieu en Suisse.

1200X1200-08

En clair, ça veut dire quoi?

A l’origine ce label swiss made est une bonne chose. Il vise à protéger et à promouvoir un savoir-faire et des valeurs suisses qui sont un gage de qualité partout dans le monde. Malheureusement en pratique c’est une mascarade monumentale qui, au final, trompe le consommateur.

En clair la loi Swissness veut dire que la majorité des montres d’entrée et de milieu de gamme labellisées swiss made ont leur boitier, cadran et bracelet fabriqués en Asie et ont un mouvement dont la majorité des composants vient de l’étranger.

La loi stipule que 50% au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives du mouvement doit provenir de Suisse mais en terme de nombre de composants la proportion est plutôt de l’ordre de 20%. Pour un mouvement mécanique il s’agit essentiellement du balancier, du spiral, du ressort de barillet et des rubis. Le prix de ces pièces, fabriquées au tarif de la main-d’œuvre suisse, dépassent facilement la barre légale des 50%.

  • Une montre labellisée Swiss made peut avoir la quasi-totalité de ses composants provenant d’Asie.

  •  

    Oui mais en 2017 y’a la nouvelle loi!

    Le 1er janvier 2017 la nouvelle loi Swissness vient renforcer les critères d’attribution. Elle stipule que 60% au moins du prix de revient d’une montre dans son ensemble (et non seulement de son mouvement) soient effectués en Suisse. Il faut également que la construction mécanique et le prototypage des modèles et des mouvements soient effectués en Suisse.

    En ce qui concerne les montres mécaniques ce n’est pas cette nouvelle loi qui va changer grand-chose car le prix du mouvement “suisse” et de la main-d’œuvre permettra aisément d’atteindre les 60% requis. En revanche pour les montres à quartz ça se complique. Il faudra qu’une bonne partie de l’habillage de ces dernières soit fabriquée en Suisse pour répondre aux exigences de la nouvelle loi. Comble de l’histoire… une montre à quartz swiss made sera plus suisse qu’une montre mécanique.

     

  • Quelqu’un a-t-il pensé à dire à ceux qui ont acheté une montre suisse ces dernières années qu’elle deviendra chinoise au 1er janvier 2017?

  • On pense faire les choses un peu différemment

    Les montres swiss made sont réputées et appréciées dans le monde pour leur grande qualité. Nous l’avons vu, ce n’est pas la fabrication suisse qui rend ces pièces uniques puisque une grande majorité des composants provient d’Asie. Mais quoi alors?

    La vraie valeur ajoutée de la Suisse c’est de savoir orchestrer comme nul autre des talents suisses et étrangers, d’avoir des exigences élevées en matière de qualité et d’esthétique et de savoir créer du patrimoine et des marques prestigieuses auxquelles le monde entier a envie d’adhérer.

     

  • Horlogerie suisse:
    Une qualité irréprochable, un design fort et des talents internationaux magistralement orchestrés.

  • Label TTO : Total Transparency on Origin

    Nous allons fabriquer nos montres sous le signe de la transparence. Pour ce faire nous avons créé le Label TTO : Total Transparency on Origin. Une sorte de carte d’identité sera jointe à chacune de nos pièces et disponible en ligne. Elle indiquera très précisément l’origine de chaque élément et de chaque opération.

    Une plateforme a été mise en place et elle permettra à n’importe qui d’aller consulter la carte d’identité de chaque modèle. D’ailleurs cette plateforme est ouverte à toute marque qu’elle soit suisse, chinoise ou martienne. La seule règle c’est la transparence. Très franchement nous ne nous attendons pas à une très grande affluence, la transparence n’étant pas… comment dire… très tendance.

    Il ne s’agit pas ici de dire que le swiss made doit être abandonné, mais il doit être expliqué clairement. Une montre pourra être labellisée TTO et répondre aux critères du swiss made. Nous pensons que cette transparence renforcera le lien entre le consommateur, qui connait déjà la qualité des montres “suisses”, et les marques helvétiques.

    www.label-tto.org

     


    PRÉCOMMANDEZ VOTRE CODE41

    Les précommandes pour le 2ème lot de production sont maintenant ouvertes. (Livraison juillet/août)

    PRÉCOMMANDER MAINTENANT

    60 Commentaires sur “Swiss made ou Total Transparency on Origin

    1. Smithc538 says:

      Heya im for the first time here. I found this board and I find It really useful &amp it helped me out much. I hope to give something back and help others like you aided me.

    2. Thomas says:

      Bravo à toute votre équipe pour ce beau projet qui me fait déjà rêvé. Continuez ainsi car étant amateur de belle montre suisse je suis très impatient de voir vos premier croquis.
      Je vous suis jusqu’au bout !!!

    3. Ralph says:

      Pourquoi pas ,
      Où aller vous , où êtes installés pour la fabrication? Dommage qu il n y aie pas une présentation de vous déjà ,
      Sinon bravo et courage pour la suite avec j espère une présentation plus précise de vous votre travail

      • Claudio says:

        Bonjour Manuel, bonne question! Oui effectivement… dans quelques semaines nous allons montrer des premiers design mais nous ne voulons pas qu’ils soient complètement terminés car nous attendons vos feedback, et vos suggestions.

    4. MEJIAS says:

      Bonjour, Bravo pour l’initiative et le lancement du projet. Pour avoir travaillé avec les suisses, le swiss way to do business est encore bien plus intéressant que le swiss made et je crois que c’est ce qui est le plus reproductible pour des passionnés qui recherchent l’excellence dans tous les aspects d’un produit quel qu’il soit. S’en inspirer et les égaler dans leur manière d’appréhender les choses et de faire du business est peut-être même plus intéressant que s’attaquer au swiss made à proprement parler, qui comme toute norme est imparfaite et que dire de la France, probablement championne en normalisation? Dans tous les cas, la création de ce TTO est intéressante car la transparence est une valeur sure, très porteuse de sens de nos jours. Bonne chance sincèrement. Je vous suivrai avec attention.

      • Claudio says:

        Merci Mejias pour votre commentaire. C’est vrai qu’on a un peu malmené le swiss made ces derniers jours… mais au final ce qu’il faut retenir c’est l’orchestration magistrale dont les suisses sont capables! Il ne faut pas forcément changer la façon dont sont faites les choses mais il faut juste l’expliquer! Il y a des personnes talentueuses partout dans le monde et il faut en faire l’éloge et en parler, l’expliquer… le consommateur appréciera.

    5. Anh-Huy says:

      J’ai hâte de voir le deuxième volet mais surtout le produit fini! J’espère que vous allez y arriver et je compte bien porter une montre Swiss Made TTO.

      Vous parlez beaucoup des composants asiatiques mais n’oublions pas non plus les composants fabriqués en Europe de l’Est. 😉

      Ma petite suggestion de sujet: démystifier le Poinçon de Genève! Lave-t-il vraiment plus blanc que blanc en terme de traçabilité et de Swiss Made?

      Bonne chance et bon courage!

    6. Paul says:

      Bravo à toute l’équipe GOLDGENA,
      Très belle initiative d’éclaircir les clients en créant ce nouveau label de « TOTAL TRANSPARENCY ON ORIGIN ».
      Je me réjouis des prochains volets et je vous souhaite plein de succès pour la suite.

    7. spa says:

      oui, cela nous changera de ce snobisme artificiel horloger dont tout le monde est fatigué.. sauf les médias vu les pages publicitaires achetées avant Xmas.. Ca nous changera aussi de Baselworld :
      « impression d’un visiteur »

      Baselworld est terminé.. j’y étais, j’ai vu que Blancpain 1735 roulait en Lamborghini (s)..
      j’ai vu un énorme aquarium plein de pauvres méduses torturées par des centaines
      de spot lumineux, j’ai vu des bodygards avec lunettes noires et oreillettes..(Obama
      était-il là ?), j’ai vu un stand projetant de véritables images de guerre avec des
      soldats explosants dans des avions militaires…, j’ai vu des montres avec des cuirs lézard,
      crocodile, vison, castor, requin, etc…. bravo, Baselworld, surtout ne te remet pas
      en question, tu vis une époque qui va heureusement bientôt disparaitre…
      J’espère que les Ecoles professionnelles de créations, designs,
      marketing ne sont pas venues voir cela…

    8. Jean-Philippe says:

      Bravo !!! Ces détournements « situationnistes » font un bien fou ! Vous avez l’air de faire les choses sérieusement sans vous prendre au sérieux… Qualités rares 😉 Encore une fois les idées les plus créatives viennent des « indépendants ». Bravo à vous, longue vie à votre projet !!!!

      • Claudio says:

        Bonjour Jean-Philippe, Merci 🙂 On veut faire les choses sérieusement c’est sûr! Mais on va essayer de faire tout ça dans l’amusement le plus complet… bienvenu dans la partie!

      • CLINT says:

        Thank you Goldoff, you are one our first Sheriff!!! Congratulation to you! You made a lot of people join our project, it is with people like you that our project will grow and make a difference… let’s meet soon in the Saloon (opening in May)

    9. clerfeuillepf says:

      Sujet certes « casse-gueule », alors autant taper un bon coup…En espérant que ce ne soit pas juste du « swisswashing »…
      Alors on va y croire, pour une fois que certains ont l’air de vraiment vouloir remettre les cartes à plat.
      Car les produits asiatiques en eux-mêmes ou issus d’autres lieux ne me gênent pas, c’est l’opacité des
      origines (matériaux, sourcing etc.), et le blabla qui me perturbent…
      Mais déjà, chapeau bas pour la com !!! Belle bande annonce et très bon teaser ! 🙂
      Je suis donc fan avant d’avoir vu la moindre pièce…
      Bonne route quoi qu’il en soit, & si on peut aider…

      Cdlt

      • Claudio says:

        Merci pour votre feedback, c’est une démarche qui ne va pas plaire à tout le monde mais l’important c’est de faire quelque chose auquel on croit. L’origine a finalement peu d’importance, il y a du bon et du mauvais partout et l’excellence n’est pas une exclusivité suisse! Il faut faire les choses en recherchant la qualité… cette dernière est souvent au rendez-vous quand on travaille avec des personnes talentueuses… peu importe leur origine.

      • Claudio says:

        En fait notre projet ne parle pas « seulement » de montres suisses. Justement nous pensons que ce n’est pas l’origine officielle qui est importante mais bel et bien le résultat qui lui peut être composé d’une infinité de manière. Bracelet chinois, cadran martien, mouvement japonais, peu importe, la qualité n’a pas de frontière!

    10. goldoff says:

      Very-very interested in this project and eager to pass its developement to my fellow-forumners… already waiting for chapter 2 and following

      My congrats for this initiative

    11. Steward says:

      le futur swiss made…je suis pour, jusqu’à maintenant, c’était une grande farce… mais il restera super flexible, vraiment simple à contourner à ce que j’en sais :

      – bracelets, fermoirs, boucles, packaging, n’entrent pas dans les calculs et les % des prix de revient des montres… 🙂
      – frais de recherches, mise-au-point, création eux, y entrent… ça aide vachement…ouf… 🙂

      – les boîtiers : sauf erreur de ma part, les boîtiers asiatiques seront CH si une des trois principales opérations de production est faite en CH (les autres opérations peuvent être faites ailleurs)…à nouveau, ça va facilité grandement les calculs des % du prix de revient…
      – sauf erreur, il y aura des enquêtes uniquement sur plaintes de concurrents (!); qui va porter plainte ? (en plus les frais seront à la charge du plaignant si aucune fraude n’est découverte)…
      Bref, léger, léger tout ça…
      Belle journée à vous.
      STEWART

    12. bobrobert74 says:

      As a watch developper behind a R&D department I am totally behind you ! we have to communicate around the swiss expertise and process with an international supply chain network !
      As any technological device anybody use today without any doubt about quality,… such as Iphones, Smart watches etc….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.