Swiss made ou Total Transparency on Origin

Une montre labellisée Swiss made peut avoir la quasi-totalité de ses composants provenant d’Asie. Nous avons décidé de fabriquer nos montres sous le signe de la transparence et avons créé le Label TTO, Total Transparency on Origin.

LE SWISS MADE SELON LA LOI SWISSNESS

Selon la loi Swissness actuelle, est considérée comme swiss made la montre :

  1. Dont le mouvement est suisse, c’est-à-dire :
    Qui a été assemblé en Suisse,
    Qui a été contrôlé par le fabricant en Suisse, et
    Qui est de fabrication suisse pour 50 % au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives, mais sans le coût de l’assemblage;
  2. Dont le mouvement est emboîté en Suisse ; et
  3. Dont le contrôle final par le fabricant a lieu en Suisse.

Une montre labellisée Swiss made peut avoir la quasi-totalité de ses composants provenant d’Asie

EN CLAIR, ÇA VEUT DIRE QUOI?

A l’origine ce label swiss made est une bonne chose. Il vise à protéger et à promouvoir un savoir-faire et des valeurs suisses qui sont un gage de qualité partout dans le monde. Malheureusement en pratique c’est une mascarade monumentale qui, au final, trompe le consommateur.

En clair la loi Swissness veut dire que la majorité des montres d’entrée et de milieu de gamme labellisées swiss made ont leur boitier, cadran et bracelet fabriqués en Asie et ont un mouvement dont la majorité des composants vient de l’étranger.

La loi stipule que 50% au moins de la valeur de toutes les pièces constitutives du mouvement doit provenir de Suisse mais en terme de nombre de composants la proportion est plutôt de l’ordre de 20%. Pour un mouvement mécanique il s’agit essentiellement du balancier, du spiral, du ressort de barillet et des rubis. Le prix de ces pièces, fabriquées au tarif de la main-d’œuvre suisse, dépassent facilement la barre légale des 50%.

1200X1200-08

OUI MAIS EN 2017 Y’A LA NOUVELLE LOI!

Le 1er janvier 2017 la nouvelle loi Swissness vient renforcer les critères d’attribution. Elle stipule que 60% au moins du prix de revient d’une montre dans son ensemble (et non seulement de son mouvement) soient effectués en Suisse. Il faut également que la construction mécanique et le prototypage des modèles et des mouvements soient effectués en Suisse.

En ce qui concerne les montres mécaniques ce n’est pas cette nouvelle loi qui va changer grand-chose car le prix du mouvement “suisse” et de la main-d’œuvre permettra aisément d’atteindre les 60% requis. En revanche pour les montres à quartz ça se complique. Il faudra qu’une bonne partie de l’habillage de ces dernières soit fabriquée en Suisse pour répondre aux exigences de la nouvelle loi. Comble de l’histoire… une montre à quartz swiss made sera plus suisse qu’une montre mécanique.

Quelqu’un a-t-il pensé à dire à ceux qui ont acheté une montre suisse ces dernières années qu’elle deviendra chinoise au 1er janvier 2017?

ON PENSE FAIRE LES CHOSES UN PEU DIFFÉREMMENT

Les montres swiss made sont réputées et appréciées dans le monde pour leur grande qualité. Nous l’avons vu, ce n’est pas la fabrication suisse qui rend ces pièces uniques puisque une grande majorité des composants provient d’Asie. Mais quoi alors?

La vraie valeur ajoutée de la Suisse c’est de savoir orchestrer comme nul autre des talents suisses et étrangers, d’avoir des exigences élevées en matière de qualité et d’esthétique et de savoir créer du patrimoine et des marques prestigieuses auxquelles le monde entier a envie d’adhérer.

Horlogerie suisse: Une qualité irréprochable, un design fort et des talents internationaux magistralement orchestrés.

LABEL TTO : TOTAL TRANSPARENCY ON ORIGIN

Nous allons fabriquer nos montres sous le signe de la transparence. Pour ce faire nous avons créé le Label TTO : Total Transparency on Origin. Une sorte de carte d’identité sera jointe à chacune de nos pièces et disponible en ligne. Elle indiquera très précisément l’origine de chaque élément et de chaque opération.

Une plateforme a été mise en place et elle permettra à n’importe qui d’aller consulter la carte d’identité de chaque modèle. D’ailleurs cette plateforme est ouverte à toute marque qu’elle soit suisse, chinoise ou martienne. La seule règle c’est la transparence. Très franchement nous ne nous attendons pas à une très grande affluence, la transparence n’étant pas… comment dire… très tendance.

Il ne s’agit pas ici de dire que le swiss made doit être abandonné, mais il doit être expliqué clairement. Une montre pourra être labellisée TTO et répondre aux critères du swiss made. Nous pensons que cette transparence renforcera le lien entre le consommateur, qui connait déjà la qualité des montres “suisses”, et les marques helvétiques.

www.label-tto.org

CHAPITRE SUIVANT, 6 FEV: PROJET X41 – UPDATE

Entrez votre email pour recevoir le lien privilégié qui vous donnera accès au chapitre suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre:
Tout (94)
Anglais (20)
Français (69)
Italien (5)

  1. ROCHE Roland says:

    Je pense en effet que la Suisse est loin d’être le principal producteur de pièces de montre, mouvement, boîtier, bracelet,
    fermoir. La Suisse importe beaucoup de pièces détachés et réexporte le produit fini.
    J’ai moi même consulter pas mal la dessus car je suis sur un projet de bracelet-montre innovant

  2. Smithc538 says:

    Heya im for the first time here. I found this board and I find It really useful &amp it helped me out much. I hope to give something back and help others like you aided me.

  3. Thomas says:

    Bravo à toute votre équipe pour ce beau projet qui me fait déjà rêvé. Continuez ainsi car étant amateur de belle montre suisse je suis très impatient de voir vos premier croquis.
    Je vous suis jusqu’au bout !!!

  4. Ralph says:

    Pourquoi pas ,
    Où aller vous , où êtes installés pour la fabrication? Dommage qu il n y aie pas une présentation de vous déjà ,
    Sinon bravo et courage pour la suite avec j espère une présentation plus précise de vous votre travail