IS DIT HET EINDE VAN TRADITIONELE DETAILHANDEL?

Het aantal online verkopen groeit explosief. Is dit het einde van de traditionele detailhandelaar? Wij denken van niet, maar de doelpalen zullen wel iets verder uit elkaar gezet moeten worden.

HET NADEEL VAN ONLINE VERKOOP

Zoals we lazen in het vorige hoofdstuk is een van de grootste problemen omtrent online verkoop dat je een horloge niet fysiek kunt aanraken of uitproberen voordat je hem aanschaft. Hier is een aantal oplossingen:

  • Gratis wereldwijde bezorging en retournering
  • Het organiseren van meetups via onze community
  • Het opzetten van pop-up winkels

DE VOORDELEN VAN TRADITIONELE DETAILHANDELAREN

Niettemin kan online verkoop op sommige punten de traditionele detailhandelaar niet overtreffen:

  • Professioneel advies
  • Een vaste locatie waar je terecht kunt voor advies, reparaties of service.
  • Een fysieke tussenpersoon die, indien nodig, de klant in contact kan brengen met het merk.

DETAILHANDELAREN ONDER DRUK

Het internet wordt door traditionele detailhandelaren vaak als een dreiging gezien. Het is niet ongebruikelijk dat een potentiële klant het ideale horloge in de winkel ziet en vervolgens met een “ik ga erover nadenken” naar buiten glipt om thuis online datzelfde horloge te bestellen voor een lagere prijs.

Bovendien zijn traditionele detailhandelaren onder druk komen te staan van grote groepen die aandringen op enorm buitensporige minimumhoeveelheden, wat aanzienlijke voorraadkosten met zich meebrengt. (Zie ons hoofdstuk over exclusieve distributie.)

WAT STELLEN WE VOOR?

Wij geloven dat de oplossing ligt in de samenwerking tussen merk en detailhandelaar en in een gezonde balans tussen online verkoop en fysieke verkooplocaties.

GEEN VOORRAAD

  • De detailhandelaar koopt een basispakket voor de etalage bestaande uit enkele horloges. Dit voorkomt een bevroren geldstroom.
  • Met behulp van de handelaar bestelt en betaalt de klant ter plekke voor het horloge naar keuze op een tablet.
  • Het horloge wordt bezorgd in de winkel of direct bij de klant thuis.
  • Indien gewenst kan de handelaar de bestverkopende modellen op voorraad hebben zodat de klant zijn aankoop meteen kan meenemen.
  • De handelaar ontvangt een lagere commissie (rond de 30% in plaats van 40-50%), maar er zijn geen problemen omtrent de voorraad.

WIN-WIN

De klant is niet geïnteresseerd in het bestellen via onze website, want de prijs is dezelfde. Het kan voorkomen dat iemand uiteindelijk een horloge online koopt, maar we zullen potentiële klanten ook stimuleren om een winkel te bezoeken door adressen op onze site te vermelden. Het is dus een win-win situatie.

BEN JIJ EEN DETAILHANDELAAR? DISCUSSIEER MEE

Ons doel is om in het begin van 2018 samen te kunnen werken met verscheidene verkooppunten. We zijn al met zo’n 10 partners in onderhandeling, maar we moeten nog bepalen hoe een dergelijk partnerschap precies in zijn werk zal gaan. Ben jij een detailhandelaar en wil je graag meediscussiëren? Neem dan zo snel mogelijk hier contact met ons op.

Vergeet niet hieronder een reactie achter te laten om ons te laten weten wat jij vindt.


VOLGEND HOOFDSTUK, 6 FEBRUARI: PROJECT X41 - UPDATE

Vul je e-mailadres in om de speciale link te ontvangen waarmee je toegang krijgt tot het volgende hoofdstuk.

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *

Filter reacties:
Alles (35)
Engels (6)
Frans (29)

  1. mserpelloni@nordnet.fr zegt:

    Bravo pour votre projet, inhabituel dans le luxe.
    Pourquoi ne pas fournir une information technique horlogère sur vos produits totalement fabriqués en Chine et mentionnant swissmade (ETA) ou origine japonaise (Myota) permettant de comprendre les différences ou l’équivalence entre ces deux mouvements , par exemple.
    Votre appréciation technique et économique de la haute qualité de vos montres suppose une expérience éprouvée de vos produits: pourquoi ne pas la partager ? ( décrire la résistance éprouvée des matériaux sélectionnés, celle du mouvement éprouvé sous contrainte …)…
    Enfin et surtout, pour les produits de luxe, la prise en charge des réparations et d’entretien doivent être abordés : périodicité, coût, procédure etc…: on est habitué aux produits à longévité sans pareille et sans altération : ce qui justifie le choix du luxe : Cher mais inégalable en longévité car il s’agit d’un investissement patrimonial transmissible par nature – ..
    Quelle est la relation entre vos offres de montres de luxe et la récompense de l’usage de votre cash telle su.affichée ?
    Délivrez vous du cash à la demande , sous quel format comptable et avec quelle nature comptable inscrite sur justificatifs fournis et vérifiable par tiers observateur?
    Votre client potentiel attentif,
    MSerpelloni

  2. jj.le.borne@skynet.be zegt:

    Bonjour,
    Intéressante initiative mais :

    vous parlez beaucoup de l’ l’historique de votre société et des attentes du futur mais très peu de montres
    ( caractéristiques, design, mécanisme, tests…) .
    Je pense que vous devriez développer ces aspects . Peut-être aussi disposer de quelques vitrines ( accord avec un magasin spécialisé dans quelques villes : Paris, Londres, etc etc

  3. Thommen Eric zegt:

    Très bonne idée que d’intégrer des détaillants où l’on puisse voir et discuter du produit !
    Bravo pour cette réflexion, je me réjouis de pouvoir les voir, les toucher.
    Bonne continuation et salutations à toute l’équipe de Code 41

  4. Eric Gourlan zegt:

    Bonjour l’équipe des grandes idées,
    Même question qu’ Emmanuel,
    Allez vous avoir des détaillants sur Jakarta (Indonésie) ou Vienne (Autriche) ?
    Faire partie de l’aventure me plait, mais j’aimerai “palper” avant d’acheter, même si cela doit-être un peu plus onéreux “qu’online”. En tout cas,……..chapeau bas !

  5. Lamand zegt:

    En recherche de détaillants ( indispensables ) vous êtes susceptibles de leur pratiquer une remise de 30% sur le prix public ,ce qui est normal .Pourquoi ne pas pratiquer la même décote pour quelques clients qui deviendraient en quelque sorte ‘.ambassadeurs ‘. de la marque et serviraient de référence pour d’éventuels clients ?
    Cordialement

    • claudio zegt:

      Dans notre précédent chapitre nous avons parlé de projets de vente type Tupperware, en réunion, il y aura aussi des marge pour ces ambassadeurs. Chaque canal a des particularités bien précises et des frais, donc des marges qui doivent être adaptées. Il nous faut trouver le bon équilibre et voir ce qui est le plus viable.

  6. Francis zegt:

    Et oui, les détaillants auront toujours leur rôle à jouer ;o) Personnellement je suis assez intéressé mais je n’achete pas de produits dans cette fourchette de prix sans avoir vu et touché la marchandise !

    • claudio zegt:

      Vous pourrez bientôt les voir chez certains détaillants ou showroom mais je pense pas avant février-mars 2018. Par contre, grâce à notre livraisons gratuite et retour gratuit, vous pouvez la voir tranquillement chez vous et la retourner sous 30 jours si elle ne vous convient pas et vous aurez un remboursement intégral.

  7. Hervé zegt:

    Pour le client, la montre serait au même prix on Line et chez le détaillant? Et le detaillant toucherai une commission de 30%?
    Faut-il en conclure que la montre est 30% trop chère on Line…?

    • claudio zegt:

      Le fait de vendre online est parfois perçu à tort comme une vente qui ne nécessite pas de frais. Hors les clients n’arrivent pas sur notre site par hasard et ces coûts doivent être maîtrisés (marketing, pub, partenaires,…) pour qu’ils ne dépassent pas les 30% (similaire à une marge détaillant). De plus la logistique “pièce par pièce” est coûteuse : stockage, livraison gratuite dans le monde, retours gratuits dans le monde, service client.

    • claudio zegt:

      Le multiplicateur de 3,5 que nous avons mis en place dès le début couvre des marges partenaires de environ 30%. De notre côté nous faisons environ x2 pour couvrir les frais de développement, salaires et autre. Le reste c’est pour couvrir les frais de logistique, les frais d’acquisition (marketing, pub) dans le cas d’une vente online ou la marge d’un détaillant dans le cas d’une vente boutique. L’idée est bien entendu d’avoir les mêmes prix partout.